L’histoire du Staffordshire Bull Terrier (Staffie)

histoire staffie

L’origine du Staffordshire Bull Terrier appelé couramment Stafford, Staffie ou SBT remonte au 19ème siècle. Comme son nom pourrait l’indiquer, cette race de chien trapu, de taille moyenne, musclé et particulièrement puissant provient de la Grande-Bretagne. Même si aujourd’hui, le Staffie est devenu un chien de compagnie très courant, il n’a pas toujours eu une image resplendissante.

Origines du Staffordshire Bull Terrier

Selon la FCI (Fédération Cynologique Internationale), le Staffordshire Bull Terrier est classifié dans le groupe de Terriers, section Bull. Selon l’hypothèse la plus répandue et la plus vraisemblable, il est issu du croisement entre le bulldog et le vieux terrier blanc anglais ou English White terrier.

Les premiers de la lignée du Stafford viennent de Birmingham et surtout du Black Country de Staffordshire. Avec ses mines et ses nombreuses usines, le Black Country constitue l’une des zones ayant été les plus touchées par les impacts (positifs et négatifs) de la révolution industrielle du 19ème siècle.

Cette phase transitoire de l’histoire de l’humanité a provoqué de nombreux changements, que ce soit au niveau économique, politique, juridique, environnemental, agricole et bien évidemment social. L’industrialisation a causé une certaine surpopulation dans les grandes villes et en l’occurrence les grandes villes britanniques.

Face aux conditions de travail et de vie éprouvants, bon nombre d’ouvriers n’avaient entre autres que l’alcool et le pari en guise de passe-temps. Dans le cadre de ces paris, les courses en tout genre, les combats de boxe et les maisons de jeu ont été créés çà et là. Et bien évidemment, il y a eu les combats de chien et ses dérivés comme le « bull baiting », le « rat killing matches »,…

Un croisement au service du combat de chien

Les spectacles et jeux violents et sanguinaires impliquant des chiens sont loin d’être récents puisque les chercheurs en ont retrouvé des traces dans de nombreuses cultures. L’exemple le plus concret reste tout de même l’utilisation des chiens de type molossoïde dans les jeux de cirque durant l’époque romaine.

Mais c’est dans l’Angleterre du 16ème que les combats de chiens et autres spectacles et jeux violents impliquant des chiens ont eu le plus d’adeptes. Par la suite, la révolution industrielle du 19ème a donné du regain à ces activités.

Reconnu comme étant un redoutable combattant,  coriace et puissant, les Bulldogs anglais ont été les plus utilisés dans ces combats de chien ou dans le « bull baiting ». Mais le fait est que malgré son esprit combatif et sa robustesse, le bulldog n’était pas assez endurant.

D’autre part, de petites tailles, rapides et agressives, les Terriers tels que le Old White, Fox Terrier, Old Black and Tan et bien d’autres faisaient fureur dans le cadre des « rat killing matches », spectacles dans lesquels les chiens étaient relâchés dans une fosse et devaient tuer le plus de rats possible.

Fruit du hasard ou croisement volontaire par des éleveurs, selon une première hypothèse, la reproduction entre le bulldog et le vieux terrier blanc anglais a donné naissance à l’ancêtre de notre fameuse Staffordshire Bull Terrier appelé English Pit-Bull, connu également sous le nom de Bull and Terriers ou encore Half and Half. Du bulldog, il conserve la puissance et la coriacité tandis que du vieux terrier blanc anglais, il reçoit la souplesse, la rapidité et surtout l’endurance.

Mais selon une hypothèse moins répandue, le Bull and Terrier est issu de la sélection de petits bulldogs. Mais en général c’est la première hypothèse qui est retenue quant à son origine.

Amélioration de la réputation de l’ancêtre du Staffie

Le Bull and Terrier est devenu un chien très apprécié puisqu’il est très efficace au combat et à la chasse aux animaux « nuisibles », tout en restant un excellent animal de compagnie. Il reste néanmoins entaché d’une mauvaise réputation auprès de grand nombre de cynophiles et du public en général.

Pour améliorer cette réputation, les éleveurs de Bull and Terrier ont décidé d’entamer une procédure de reconnaissance de cette race. Après avoir obtenu une autorisation auprès du Kennel Club (entité en charge de la promotion des chiens de race), une exposition des meilleurs représentants du Bull and Terrier a d’abord été organisée par un certain Joe Dunn vers le début de l’année 1935. Suite à la réussite de l’exposition, ce dernier décide d’entamer la procédure de reconnaissance du Bull and Terrier comme étant une race pure. La race a alors été homologuée par le Kennel Club le 15 juin 1935.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici